Le Congo Beat Making Lab

Jeune concentré devant un ordinateur, des baffles appropriés raisonnent à un volume quasi maximal, ce ne sont que les têtes qui bougent : nous sommes dans le studio son de Yole!Africa. Ici, fonctionne depuis mi-juillet 2012 le Congo BeatMaking Lab.

Quelques mois auparavant, ce studio était fermé, le temps de préparer un arrangeur compétent. En début juillet 2012, deux professeurs de l’Université de Caroline du Nord ont animé un atelier gratuit en arrangement de son à Goma. C’était pendant la 7ème édition du Salaam Kivu International Film Festival, SKIFF, organisé par le centre de création artistique et échanges culturel Yole!Africa. Pendant environ dix jours, le rappeur Pierce Freelon et le DJ Stephen Levittin, aka Apple Juice Kid, ont appris aux jeunes artistes de la ville de Goma comment créer des sons percutants. La plus grande partie de la formation était consacrée à l’utilisation du logiciel Reason, présent dans l’industrie musicale de haute technologie.

De la quinzaine des participants est sortie une fraction de 4. Ceux-ci ont reçu une formation beaucoup plus musclées pour chaque fois produire leurs amis musiciens. C’est le Congo BeatMaking Lab !

Ils ont tout d’abord commencé par enregistrer leurs propres chansons et une chanson d’ensemble. Dans leurs chansons « Shuleni », littéralement à l’école, ces beatmakers expliquent le bienfait tirés de leurs formations. Ils y expriment leur reconnaissance au centre Yole!Africa de les avoir donné cette opportunité.

Ils en profitent pour enregistrer des chansons révolutionnaires, sans craindre l’interférence des politiques. De cette façon, ils se sentent libre de dénoncer tout ce qui ne va pas dans la société.

Quand l’insécurité a pris de l’ampleur dans la ville de Goma en Novembre dernier, le centre Yole!Africa a organisé un concours. Au finish, 4 textes ont été sélectionnés et primés l’enregistrement au studio son. Ici encore, le Congo BeatMaking Lab  a joué son rôle.

Aujourd’hui, ces étudiants en BeatMaking sont capables de produire leurs propres chansons. Dans les jours avenirs, ils pourront transmettre ce savoir faire à d’autres artistes de la place.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s